Chambres d’hôtes et gîtes ruraux : un investissement rentable

un investissement rentable

La création d’un gîte ou d’une chambre d’hôtes constitue une source de revenu pour son propriétaire. Malgré les travaux de construction ou de rénovation, cet investissement consacre quand même une rentabilité future. Seulement, afin d’éviter les risques de perte probable, une analyse technique et financière du projet du projet est indispensable.

Faire la distinction entre chambre d’hôtes et gîte

Une chambre d’hôte est une pièce indépendante de celle du propriétaire mais incluse dans celle-ci. Elle fait généralement l’objet d’une location aux touristes. Normalement, la chambre d’hôtes est équipée de sanitaire et de dortoir. Le propriétaire est tenu de servir lui-même, chaque matin, le petit déjeuner. La superficie minimum recommandée est de 12 m² et les locations se limitent à 5 chambres. A la différence de la chambre d’hôtes, le gîte est une maison indépendante de celle du propriétaire. Il doit comporter une cuisine, des sanitaires et des chambres. Le propriétaire ne se charge pas des repas. Souvent, le gîte peut accueillir jusqu’à une centaine de personnes. Chacun de ces logements détient ses propres avantages. La chambre d’hôtes est louée à la nuitée et son aménagement est plus facile par rapport à celui du gîte. Ce dernier, quant à lui, est loué à la semaine et il est facile à gérer au quotidien malgré son aménagement initial plus coûteux.

Evaluation du projet

Avant d’entrer dans l’investissement proprement dit, il est indispensable d’effectuer des analyses et diagnostics. Pour la chambre d’hôtes, en moyenne, le calcul du revenu journalier se base sur le prix d’une nuitée. Une charge environnant les 30 % est déduite du prix unitaire d’une nuitée. Vous pouvez à l’issue, calculer l’investissement par chambre. Pour gonfler un peu plus le revenu, vous pouvez proposez des repas après l’obtention d’une licence restaurant. Concernant la création d’un gîte rural, le prix moyen par semaine n’est pas le même en haute saison et en basse saison. Evidemment, en haute saison, le prix est plus élevé. L’ouverture d’un gîte rural nécessite des frais d’aménagement. En tout cas, qu’il s’agisse de chambre d’hôtes ou gîte, l’effectif moyen d’occupation est de 16 semaines par année. Les locations se font souvent rares en hiver.

————————————————————

Pour en savoir plus cliquez ici