Les critères de choix d’un locataire

choix d'un locataire

Les litiges rencontrés dans la vie en société nuisent le voisinage. Pour garantir une meilleure vie en société, les propriétaires et locataires doivent mettre certains points au clair dès le départ. Pour le propriétaire en particulier, il lui est indispensable de bien choisir son locataire pour éviter les problèmes futurs.

L’identité

La sélection d’un locataire repose sur trois points majeurs tels que l’identité, la crédibilité et l’assurance. Tout d’abord, passons par le premier critère. Dans tout contrat, il est nécessaire de connaître l’identité d’une personne avant d’entamer la procédure. Ainsi, le bailleur a le droit de demander au futur locataire des pièces d’identité telles que la carte d’identité nationale, le passeport et la carte de séjour ou de résidence pour les étrangers. Ces pièces permettent au propriétaire de s’assurer que le locataire a la capacité de contracter et de déterminer les juridictions compétentes en cas de litige. Le bailleur peut aussi demander une copie du livret de famille pour connaître le nombre de personnes qui vont résider dans le logement. Au cas où le locataire est divorcé, le propriétaire a le droit de demander une copie de la solution du jugement de divorce pour vérifier les ressources réelles du locataire. Toutefois, le propriétaire ne peut demander des documents personnels qui n’ont aucun rapport avec le contrat de location.

La crédibilité

La crédibilité ou solvabilité se détermine par le ratio entre le revenu net mensuel du locataire et du total des charges. De ce fait, le propriétaire peut demander certains documents. Si le locataire est salarié, le propriétaire peut absolument exiger une copie de sa fiche de paie. Au cas où ce dernier exerce une profession libérale, le bailleur peut demander une production de bilans. Dans les deux cas, le bailleur a aussi le droit de demander la production d’un avis d’imposition. Ces documents permettent au propriétaire de s’assurer de la capacité du locataire à payer le loyer correctement. En outre, le bailleur peut aussi demander un relevé d’identité bancaire pour s’assurer que le locataire détient un compte bancaire.

L’assurance

Dans la mesure où les documents précédents ne garantissent pas la crédibilité du locataire, le bailleur peut en effet demander les trois dernières quittances de loyer du logement antérieur. Au cas où le locataire reçoit une allocation logement, le bailleur peut également exiger le versement de cette somme à son propre compte sans même le consentement du locataire.